(Nicaragua) – Paz y Vida : un nouveau quartier né sous le signe de la solidarité

Au Nicaragua, près de la moitié de la population est en situation de mal-logement. A Granada, 2ème ville du pays, 56 familles ont décidé de se regrouper pour trouver une alternative aux logements précaires et sur occupés.

Les maisons colorées du quartier Paz y Vida
(© Marie-Claude Acero)

A l’initiative des femmes, souvent seules chefs de famille, elles ont tout d’abord acheté collectivement un terrain à bâtir, bien moins onéreux que les parcelles individuelles. Cependant, faute de ressources, construire leurs maisons sur cette « terre promise » reste un rêve qui semble hors d’atteinte pour ces familles modestes.

Mais, non loin de là, Solidaridad est en pleine révolution. Grâce à la mobilisation de ses habitants et à la solidarité internationale, ce bidonville réussit le pari fou de se transformer en un véritable quartier.

Le terrain vague où sera construit le nouveau quartier Paz y Vida.
(© Alice Plée)

L’aventure de Solidaridad ravive l’espoir d’un logement digne et inspire de nouvelles actions aux femmes de Paz Y Vida. Soutenues par la Casa de la Mujer, association de femmes nicaraguayennes, elles obtiennent l’aide financière de la coopération espagnole. En 2007, le projet démarre, enfin, et deux maisons sont construites. Mais, sans préavis, les financements sont coupés ; l’ong se retire, balayée par la crise qui frappe l’Espagne.

« Paz Y Vida », Paix et Vie… Les familles s’accrochent au nom de leur futur quartier, promesse d’un avenir meilleur. Le projet est stoppé, mais pas abandonné… La Casa de la Mujer cherche alors de nouvelles solutions.

Habitat-Cité travaille depuis 2003 avec la Casa de la Mujer sur des projets d’amélioration de l’habitat dont la Fondation Abbé Pierre est le principal bailleur. Régulièrement, des représentants de la Fondation se rendent en mission au Nicaragua. Lors d’une visite de travail à Granada, Dominique-Cécile Varnat, responsable de la solidarité internationale de la Fondation Abbé Pierre, découvre le projet « Paz Y Vida ». Elle rencontre les familles, échange avec la Casa de la Mujer… Avant son retour en France, sa décision est prise : la Fondation Abbé Pierre s’engage à financer la construction des 54 maisons !

Les constructeurs sur le chantier
(© Nagège Quintallet)

(© Nagège Quintallet)

(© Nagège Quintallet)

En 2011, 15 maisons sortent de terre. En 2012, le quartier est raccordé aux réseaux d’eau et d’assainissement  et 19 maisons supplémentaires sont inaugurées. Suivies d’une nouvelle tranche de 19 maisons, achevée en 2013. Chaque famille a pleinement participé à la construction de sa maison, encadrée par une équipe de constructeurs parfaitement rôdée à ce type de chantiers.

Inauguration des maisons en présence de Son Excellence Mr Antoine Joly, ambassadeur de France au Nicaragua.
(© Alice Plée)

(© Alice Plée)

En avril 2013, Paz y Vida devient officiellement le plus jeune quartier de Granada. Et pour ses habitants, une nouvelle vie commence. Huit  ans d’attente et d’espérance n’auront pas été vains pour ces familles, unies dans un combat commun.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s