(Echos du terrain) – Une mère célibataire à la rue après un mois d’hospitalisation !

Madame I. a 32 ans, elle est originaire de Tchétchénie. Aujourd’hui, le 3 février 2014, l’établissement dans lequel elle avait été hospitalisée pendant plus d’un mois lui a remis son bulletin de sortie. Destination, la rue.

Pourtant l’assistante sociale de l’hôpital avait appelé à maintes reprises les dispositifs d’urgence pour alerter sur la situation, sans succès.

Madame I. est un exemple parmi tant d’autres des personna non grata des dispositifs d’hébergement.

Considérée comme ayant refusé un CADA (Centre d’accueil pour demandeurs d’asile), Madame I. ne peut plus être prise en charge par le 115 et ne correspond plus à aucun type de structures d’accueil des personnes en grande précarité.

Demandeurs d'asile

Venue en France le 30 janvier 2012 pour demander l’asile politique, Madame I. a fait partie du faible pourcentage de personnes ayant été orientées vers un Centre d’accueil pour demandeurs d’asile (CADA).

Le dispositif étant national, elle a été envoyée à Caen, alors que sa mère et son frère cadet étaient déjà installés en CADA en région parisienne ! Seule avec son bébé de 18 mois, elle s’était pourtant arrangée pour demander l’unité familiale et rejoindre sa mère et son frère. Mais un quiproquo a fait basculer sa situation.

Revenue à Paris directement après son entretien d’entrée au CADA de Caen (sans y passer la première nuit), Madame I. a été considérée comme refusant le dispositif : une situation de non retour qui l’a condamnée à être mise à l’écart de l’ensemble des dispositifs d’hébergement (CADA, CAFDA).

Cela fait plusieurs mois qu’elle est sans solution d’hébergement et que sa situation est complètement bloquée.

Madame I. est actuellement en attente de son audience à la Cour nationale du droit d’asile (CNDA). Sa procédure n’est pas encore terminée et elle n’a, à ce jour, aucune perspective d’hébergement. Séparée de son enfant depuis près de 2 mois, elle n’a pas la possibilité de retrouver ses proches et de continuer sereinement sa convalescence.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s