[Évènement] La semaine de la solidarité internationale célébrée avec des migrants

A Pantin, le mercredi est le jour dédié à la permanence d’accueil des migrants russophones pour les accompagner dans l’accès à leurs droits. Mais ce mercredi 19 novembre, le local d’Habitat-Cité est habité par une atmosphère différente. Aujourd’hui, l’association a décidé de célébrer la Semaine de la solidarité internationale sur le thème de « Habiter le monde – un logement digne, un droit essentiel ». Au programme, un focus sur un projet de construction au Nicaragua, une exposition de photographies, des jeux et une dégustation de plats du monde entier.

Les enfants et les parents aident à installer les drapeaux sur le planisphère.

Les enfants et les parents aident à installer les drapeaux sur le planisphère.

Des migrants impliqués dans l’organisation de l’évènement

L’événement a été préparé les mois précédents par les associations partenaires Voyage et Sens, Là-bas Là-bas et My Tamada qui, chacune, ont apporté leurs photographies pour illustrer les problèmes de logement dans les pays où elles interviennent : Nicaragua, Colombie, Cap-Vert, Madagascar, Roumanie, Arménie. Et comme de nombreux bénéficiaires d’Habitat-Cité viennent de Tchétchénie, il a été convenu que des photos de Tchétchénie seraient également exposées. C’est d’ailleurs une bénéficiaire et bénévole tchétchène, autrefois professeur de français dans son pays, qui a lancé un appel parmi son réseau pour réunir des photographies de maisons tchétchènes. C’est également elle qui s’est occupée de traduire toutes les légendes du français vers le russe, ce qui a nécessité plusieurs heures de travail. D’autres bénévoles, français, colombiens et tchétchènes ont participé à l’organisation de l’évènement : conception d’un jeu de l’oie adapté version habitat, montage de l’exposition, achat de denrées et préparation de plats « exotiques », animation le jour J. Même les personnes vivant dans le squat de Pantin ont aidé, qui pour planter un clou, qui pour ramener du matériel, qui pour donner son avis sur l’accrochage bancal de certaines photos.

En parlant de gastronomie, la mobilisation des bénéficiaires a… dépassé nos attentes. Ce n’est pas une dégustation de quelques plats à laquelle Habitat-Cité a eu droit mais à un véritable banquet pantagruélique de spécialités tchétchènes. Une dizaine de gâteaux à la crème, au miel et aux fruits rivalisaient entre eux de technicité pâtissière. La traductrice bénévole n’a d’ailleurs pas manqué d’exprimer son angoisse et ses doutes lorsqu’elle a vu les gâteaux envahir son bureau à la pause de midi. Le travail de traduction et de suivi des bénéficiaires allait-il pouvoir se dérouler dans de bonnes conditions ? Etonnamment, les gens dans la salle d’attente sont plus calmes que d’habitude. L’ambiance particulière de fête qui règne dans les locaux, les enfants qui gambadent et dessinent, la dégustation de plats du pays natal et d’ailleurs contribuent à faire patienter tout le monde.

Le jeu de l’oie et le planisphère sont envahis en fin de journée par les délicieux – et très esthétiques  –gâteaux tchétchènes.

Le jeu de l’oie et le planisphère sont envahis en fin de journée par les délicieux – et très esthétiques –gâteaux tchétchènes.

Une parenthèse festive dans une journée de permanence d’accueil

Petit bémol, il y a un peu trop de monde pour pouvoir visiter les expositions tranquillement. Mais la veille, pendant le montage de l’exposition, et durant la semaine lors des rendez-vous individuels, le public a pu s’intéresser aux techniques de construction en terre mises en œuvre au Nicaragua et contempler à son rythme les photographies. La construction en terre n’est d’ailleurs pas du tout étrangère aux hommes qui regardent d’un œil connaisseur les photos. Autrefois en Tchétchénie, les maisons étaient en argile et la construction de nouvelles maisons dans le village était l’occasion d’un grand moment de rassemblement et de solidarité. L’exposition servira également de support pour les cours de Français Langue Étrangère les semaines suivantes puisqu’elle est destinée à rester jusqu’à Noël.

Exposition de photographies illustrant le mal-logement dans le monde : Nicaragua, Tchétchénie et Madagascar côte à côte.

Exposition de photographies illustrant le mal-logement dans le monde : Nicaragua, Tchétchénie et Madagascar côte à côte.

Les enfants quant à eux ont particulièrement apprécié les petits drapeaux qu’il a fallu implanter sur le planisphère installé sur la table pour l’occasion. Cela a été le prétexte à un cours de géographie improvisé. Sur quel continent se trouve la Colombie ? Et le Cap-Vert, c’est un pays continental ou des îles ? On y parle portugais ? L’Arménie est donc si proche de la Tchétchénie ? Pas de problèmes par contre pour placer les drapeaux de la France et de la Tchétchénie.

Bien que l’exposition soit destinée avant tout au public qui fréquente la permanence, les visiteurs extérieurs étaient les bienvenus. Nous avons ainsi reçu la visite de voisins habitant l’immeuble, l’occasion de faire plus ample connaissance, des artisans nouvellement installés dans la rue et des Pantinois. Bien plus que l’exposition, c’est la rencontre avec des bénéficiaires dans la salle d’attente et la convivialité partagée autour d’une part de gâteau qui interpellent nos visiteurs. Faire le lien avec des migrants déracinés, les accompagner pour qu’ils puissent jouir de leurs droits et retrouver un chez-soi en France : est-ce que finalement la solidarité internationale ne commencerait pas en France, à côté de chez nous ?

Entrée de la permanence d’accueil à Pantin le 19 novembre.

Entrée de la permanence d’accueil à Pantin le 19 novembre.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s